bijoux-nara.com
Image default
Infos Mode

L’upcycling, une des réponses aux maux de la planète


Par

AFP-Relaxnews

Publié le



18 mars 2021

(ETX Studio) – La tendance de l’upcycling ne date pas d’hier, mais elle ne cesse de prendre de l’ampleur depuis le début de la crise sanitaire au point de s’inviter dans des domaines aussi divers que variés, de la mode à la décoration en passant même par le marketing. A l’occasion de la Journée mondiale du recyclage, le 18 mars, retour sur ce procédé en vogue qui fait de plus en plus d’émules tant chez les marques que chez les consommateurs.

Le mot est sur toutes les lèvres depuis plusieurs mois, sonnant comme une nouvelle solution pour s’habiller plus green. Mais cela signifie quoi au juste ? Le recyclage n’était pas suffisant ? Et bien non, car l’upcycling n’est autre que le “recyclage par le haut”, une démarche bien plus éthique et green encore que la seconde main. On vous dit tout sur cette nouvelle pratique qui devrait rapidement révolutionner votre dressing.

“Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme”. Y a-t-il une citation plus appropriée aujourd’hui à l’univers de la mode, entre autres, que celle d’Antoine Lavoisier, pourtant prononcée il y a plusieurs siècles ? On le sait, la mode est un éternel recommencement mais force est de constater qu’aujourd’hui les grandes maisons, enseignes et créateurs cherchent des solutions pour se réinventer et proposer des collections dont l’impact sur la planète se voudrait bien moindre qu’actuellement.

L’essayer c’est l’adopter

Quoi de mieux que la Journée mondiale du recyclage pour mettre cette pratique à l’honneur ? Expérimenté par de plus en plus de marques, l’upcycling consiste à offrir une sorte de plus-value à des déchets ou des objets non utilisés, autrement dit les transformer en des pièces de meilleure qualité. On est donc bien au-delà du recyclage traditionnel avec un cercle vertueux qui permettrait à la mode de générer moins de déchets, de produire moins, et de limiter par conséquent son impact sur l’environnement.

Parmi les marques qui ont déjà entrepris des changements en adoptant l’upcycling, figure Marine Serre, l’une des pionnières en la matière, dont la collection “Marée Noire” présentée en septembre 2019, comprenait plusieurs pièces upcyclées. La créatrice a récupéré des stocks de tissus délaissés pour leur offrir une seconde vie, bien plus qualitative. De son côté Banana Moon a également fait le choix de transformer ses chutes de tissus en une collection de maillots de bain pour l’été 2020, tandis que Gant a présenté une capsule de chemises upcyclées conçue à partir de restes de tissus de précédentes collections.

Ce ne sont que quelques cas parmi une multitude; les collections upcyclées se succédant à un rythme plus que soutenu depuis le début de la crise sanitaire. En cette Journée du recyclage, quoi de mieux que d’investir dans des pièces conçues à partir de matières, voire de déchets, qui n’auraient initialement jamais attiré votre attention ? On vous le promet, essayer cette pratique, c’est l’adopter.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 AFP-Relaxnews.



Source link

Autres articles

Selon Karine Lebret (L’Oréal), la création d’un parfum prend “six à sept ans”

info mode

Un couturier vietnamien propose des vêtements de l’ère impériale

info mode

Afterhomework s’éclipse pour laisser place à Georges Wendell

info mode