bijoux-nara.com
Infos Mode

Pour présenter sa collection, Gucci met son équipe créative sous les projecteurs


Décidément, Alessandro Michele a le don de nous surprendre. Dans la dernière vidéo de Gucci, le casting des mannequins a été effectué exclusivement parmi l’équipe créative qui a conçu la collection elle-même. 

 

Dévoilée vendredi matin, au dernier jour (sur quatre) de la première édition de la Fashion Week numérique de Milan, la vidéo de la maison florentine s’intitule Gucci Epilogue.

“Je voulais rendre hommage au rituel magique d’un défilé de mode : une liturgie sacrée et unique, grâce à laquelle la pensée créative est révélée et offerte comme interprétation à une communauté de spectateurs libres. Je voulais lever le rideau sur les coulisses”, expliquait Alessandro Michele, encadré dans une fenêtre pop-up qui surgissait régulièrement au cours de la présentation en ligne.

La vidéo était mise en scène au Palazzo Sacchetti, un palais Renaissance sublime situé sur la via Giulia dans le coeur historique de Rome. Une bâtisse impressionnante, qui se distingue par ses magnifiques fresques Renaissance en trompe-l’œil et les têtes de déesse géantes qui ornent son toit en terre cuite. Un emplacement de choix, situé à quelques centaines de mètres de l’appartement d’Alessandro Michele et du studio de création de Gucci.

Gucci Printemps-Été 2021

Il s’agissait en fait d’une diffusion en direct, qui comprenait çà et là plusieurs vidéos préenregistrées. La présentation s’ouvrait sur une femme inconnue en robe de chambre en coton gaufré, en train de se faire maquiller, entourée de techniciens masqués affairés aux derniers préparatifs. Il s’agissait en fait de Sandrine Delloye, la styliste mode junior de Gucci — une femme d’âge mûr, comme une douzaine autres mannequins d’un jour choisis parmi ses collègues. Visiblement, le confinement a été créatif chez Gucci.

Sandrine Delloye portait ensuite l’un des derniers looks, le passage 76E : un pantalon vert trèfle, une blouse et un turban en soie avec un superbe blazer à imprimé floral. C’est la créatrice de sacs à main Beatrice Gianni qui portait le premier look, une composition typique d’Alessandro Michele — un gilet et une veste ornés du logo G en laine peignée, une jupe rouge au genou et de bottes en peau de serpent. Avec une croix en argent et de nombreux bracelets aux poignets, un grand classique du créateur romain, heureuse rencontre entre une aristocrate déclassée et une jeune intellectuelle.

On a ensuite aperçu le créateur de prêt-à-porter féminin Daniele Grande, vêtu d’un manteau élégant à carreaux, porté sur une marinière et un jean. Comme pour la plupart des looks, Daniele Grande s’affichait en trois exemplaires à l’écran : un zoom sur la gamme colorée du modèle, une image de la tenue et un plan sur le visage, souvent superposés à des vidéos en direct de l’intérieur de palais ou de son jardin, où Gucci avait installé un petit trampoline circulaire. Parfois, les gammes colorées étaient présentées sous la forme de vidéos animées, ce qui permettait de se faire une idée précise des vêtements. Les fenêtres qui s’ouvraient à l’écran étaient souvent juxtaposées à des photos de fruits et légumes — tomates terreuses, choux violets et pois cassés.

Gucci Printemps-Été 2021

Au début de la vidéo, une voix off robotique indique qu’il s’agit de l’acte final d’un conte de fées, la fin d’une trilogie. Alessandro Michele réapparaît à l’écran après la présentation, expliquant que la pandémie a eu pour effet de transformer “le créateur [en] interprète”.

En quelques mots, voilà une façon spirituelle de présenter une collection Gucci particulièrement colorée et ludique, entrecoupée de clichés de poupées fêlées, de salons du XIXe siècle et de canapés usés dans des cours abandonnées.

“Dans l’entreprise où je travaille, les équipes partagent l’idée que le changement est essentiel, intéressant, et qu’il faut se lancer, être courageux. Je me suis lancé dans ce changement, et j’ai compris qu’on n’a pas vraiment besoin d’être courageux, qu’il faut juste suivre son instinct”, déclare Alessandro Michele, à la fin de ce qui est probablement son manifeste esthétique le plus personnel depuis le début de son règne révolutionnaire à la tête de Gucci.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com



Source link

Autres articles

Pietro Beccari, PDG de Dior : “Je me vois comme le capitaine d’un bateau”

info mode

Confiné à Milan, Alessandro Sartori concocte un show numérique pour Ermenegildo Zegna

info mode

Une collection durable et un nouvel étiquetage chez Burberry

info mode